Toutes les étapes



J34 - Jeudi 11 août 2011 : Col de Gamel (Siguer) -> Cabane de Clarans


Quel plaisir de replier une tente qui n’a pas subit les assauts de la rosée nocturne : camper sous le couvert forestier présente quelques avantages. Le soleil est à nouveau au rendez-vous. Du Col de Gamel (1390 m) on est très rapidement sur la crête de Bède qui se présente comme une succession de collines verdoyantes et arrondies qui me rappellent létape passant par les Cromlechs au Pays basque : du sommet des collines  et en particulier au Pla de Mont Camp (1904 m), le regard s’offre une vision panoramique à 360°.


Aujourd’hui, plus que les jours précédents, nous croisons des randonneurs chargés de gros sacs à dos qui profitent peut-être des conditions climatiques plus favorables pour s’élancer à l’assaut du GR10. Parmi ceux-là, il y a cet homme, la soixantaine, croisé dans la pente interminable entre le Col de Sirmont (1693 m) et la vallée de Coudenes (1040 m). Un véritable Sherpa chargé d’un sac... de 30 kg ! Because we are walking during 3 weeks, justifiera-t-il. La jeune fille d’une vingtaine d’années qui l’accompagne n’a, elle, « que » 25 kg sur le dos. De quoi passer des vacances inoubliables, j’en conviens... Et moi qui maugréais avec mon sac de 14 ou 15 kg !


La saison des fruits des bois est à son paroxysme et les pauses myrtilles se font plus nombreuses. À environ 10 minutes de la vallée de Coudenes (1040 m) se profile la cabane de Clarans, sombre et sentant le renfermé. Mais heureusement, un peu plus loin se trouve la cabane de Clarans « bis », celle approvisionnée par Fabrice du petit gîte de Siguer et bordée d’un plantureux mirabellier dont je ferai bombance. Plus spacieuse et propre que la cabane officielle, elle offre aussi, à l’initiative de Fabrice, des provisions de première nécessité qui dépannent le randonneur dans cette région des Pyrénées, l’Ariège, peu fournie en possibilités de ravitaillement : boîtes de conserve (saucisses aux lentilles, cassoulet, riz au lait), boissons fraîches...  Cette initiative remarquable, basée sur la confiance et la responsabilisation des randonneurs, est à encourager. Chacun se sert de ce dont il a besoin et paie son dû, soit au petit gîte de Siguer, soit au Refuge de Rhule. Merci à Fabrice et Nina !

Pour ce qui me concerne, ce soir ce sera un souper « saucisses aux lentilles ». Prix plus que démocratique, jugez plutôt : 1,40 € la boîte.

Mais le gîte réveille aussi le naturaliste qui sommeille en moi. Un loir (Glis glis) vient régulièrement nous rendre visite, il passe et repasse sur les poutres, sautillant comme un kangourou et s'agrippant comme un singe sur les murs de la cabane ! Superbe observation... et une nuit agitée en perspective.

Bon à savoir :
        Ravitaillement possible à la Cabane « bis » de Clarans (et celle de Courtal Marti)  et payable soit au petit gîte de Siguer, soit au refuge de Rhule en fonction de votre parcours. Merci à Fabrice Scheffer du petit gîte de Siguer pour cette remarquable initiative ! Se renseigner auprès de Fabrice :   http://petitgitesiguer.fr  + actualité 2014
        Pas de source d’eau croisée entre le Col de Gamel et la Cabane de Clarans. Par contre, de nombreux ruisseaux et ruisselets (pastilles nécessaires).
        Le topoguide GR10 renseigne une « prise d’eau non traitée » à Clarans. Probablement le ruisseau (pastilles nécessaires).


1 commentaire:

Patrice83 a dit…

Au col de Sasc aucune visibilité (bivouac forcé) cabane signalée versant ouest dans le topo guide (P 67) alors qu'elle se situe versant Est "cabane du Besset d'en haut" repérée sur la carte. La cabane a été restaurée par Antoine berger de la cabane Courtal-Marti et Fabrice du gîte de Siguer, un grand merci pour cette initiative.
Quelques mètres en dessous de la cabane Courtal-Marti, petit cabanon: 2 couchages, cheminée et petit ravitaillement à régler au refuge de Rhule ou Siguer, voir bon plan "Franck"